Affaire Anthony Fouchard, les raisons derrière la décision du gouvernement du Mali de lui retirer son accréditation

Le poste des forces armées maliennes et de sécurité de Ménaka (garde nationale) a été attaqué ce dimanche 28 janvier par des présumés terroristes ce matin. 

Bilan 4 gardes maliens tués.

 

D’autres sources évoquent un bilan de 04 morts, 04 gardes faits prisonniers et/ou disparus ainsi que 04 véhicules emportés 

Selon un Tweet de l’armée, il s’agit d’une attaque du poste par un Kamikaze qui a déclenché une ceinture explosive aux abords du poste des Fama faisant malheureusement 4 morts parmi les gardes.

 

Selon d’autres sources militaires citées par l’AFP, il s’agit d’assaillants arrivés à bord de  motos et deux véhicules qui, après leur forfait, ont pris la fuite. Une poursuite a été engagée par les éléments du GATIA.

Selon d’autres sources, les dernières attaques terroristes de Boni, Soumpi et Menaka  sont les premières opérations conjointes du JNIM et de l’EIGS, planifiées par Iyad ag Ghali, Mohamed Ould Nouini et Abou Walid al-Saharaoui.

 

Commentant cette attaque sur sa page Tweeter, Anthony Fouchard a écrit ceci : « Véhicule suicide contre Barkhane, kamikaze contre Fama, ça prend une tournure sympathique ici.. » 

Le recours à la dérision face à une telle tragédie qui frappe nos forces armées et de sécurité et endeuille l’ensemble de la nation malienne dans un contexte quasi quotidien d’attaques terroristes aussi meurtriers les unes que les autres, constitue une provocation outrancière qui sape le moral de nos troupes et une insulte à l’endroit du vaillant peuple du Mali.

 

Tirant toute les conséquences de cette provocation inacceptable, l’Etat souverain du Mali à travers le ministère de l’Economie numérique et de la communication a décidé de retirer son accréditation à M. Anthony Fouchard.